La tarte rustique aux figues et celui qui n'était pas du tout dessert…


Lorsqu’on interroge les personnes qui aiment cuisiner sur leurs motivations, elles évoquent tout le temps de belles valeurs comme le partage, faire plaisir à ceux 
qu’on aime, leur faire découvrir de nouvelles saveurs,  la joie de se retrouver autour d’une table de de passer de bons moments ensemble. Des notions très 
altruistes en somme.
Ce sont évidemment des sentiments que je partage mais pour être tout à fait honnête, il y a aussi un moment jubilatoire quand on cuisine, c’est lorsque 
la personne te dit qu’elle n’aime pas un aliment et qu’elle change d’avis après avoir goûter à ton plat !
ça m’était arrivé il y a quelques années de ça avec des amis qui étaient venus dîner à la maison (coucou Anita et Stéphane !), je leur avais préparé des saucisses 
lentilles, un de ces plats complets que j’affectionne en hiver, et Stéphane après y avoir goûté m’avait avoué tout surpris qu’il avait adoré mon plat, d’autant plus 
surprenant qu’il pensait détester, étant resté sur ses expériences passées de saucisses lentilles que l’on vous sert à la cantine. Croyez-moi, ces moments-là sont 
de petites victoires dans la vie d’une cuisinière !
Eh bien un tel événement s’est reproduit le mois dernier !
Nous avions fait la surprise à mon bout de chou d’inviter ses tontons pour ses onze ans, vous savez, ce genre de tontons qui malgré leurs 25 et 32 ans bien tassés
fait que vous avez le sentiment étrange de vous retrouver à la maison non pas avec deux mais quatre enfants !
Et alors qu’à l’issue du repas, j’allais servir le dessert et que je demandais à tout le monde qui en prendrait, Nicolas tout gêné me dit de ne pas prévoir d’assiette 
pour lui, qu’il n’en prendrait pas car, “il n’était pas du tout sucré”... Le connaissant depuis des dizaine d’années, je lui fit part de mon étonnement car je ne m’en 
étais jamais rendue compte d’autant que sa maman adore en réaliser. Prenant sa remarque en compte, je sortais donc trois assiettes et apportais à table la tarte 
aux figues que je venais de réaliser et de shooter l’après-midi même. Et alors que je déposais la tarte sur la table, je vis le regard de Nico s’illuminer, 
charmer semblait-il par l’aspect visuel de la tarte. Après un moment de silence, il se lança : “Je vais peut-être en prendre une part finalement…”
Ravie, je sortis une nouvelle assiette et mon plaisir du soir fut de le regarder se régaler de ma tarte dont chaque bouchée était ponctuée  d’un “huummm” 
qui valait à lui seul tous les compliments du monde !



Tarte rustique aux figues
pour 6 personnes

250 g de farine T45
75 g de sucre en poudre
150 g de beurre froid coupé en gros cubes
1cs d’eau froide
1 dizaine de figues violettes.
1cs de poudre de noisette
1cs de sucre en poudre

Mélangez dans un récipient, la farine et le sucre. Sablez à la main le mélange farine/ sucre avec le beurre. Mouillez avec l’eau et pétrir soit à la main, 
soit avec la feuille de votre robot sans toutefois trop la travailler pour obtenir une boule.
Réservez environ 30mn au réfrigérateur.
Préchauffez votre four à 180°c.
Rincez délicatement les figues à l’eau claire, coupez-les en quatre.
Disposez un papier de cuisson sur votre plan de travail, et abaissez dessus la boule de pâte avec votre rouleau pour obtenir un cercle d’environ 5mm d’épaisseur.
Saupoudrez de poudre de noisettes et disposez les morceaux de figues dessus. Rabattez grossièrement les bords afin d’éviter que le jus rendu par les fruits 
ne s’écoule à la cuisson et saupoudrez de sucre.
Enfournez à 180°et retirez la tarte lorsque la pâte est dorée. Ici environ 35mn de cuisson.
Ici on la déguste accompagnée d’une cuillérée de crème fraîche épaisse.



Commentaires

Que pinta tan estupenda tiene esta tarta, mira que la he hecho parecida con otro tipo de frutas, pero nunca con higos. La fotografía preciosa.
Un abrazo desde JUEGO DE SABORES
Annie CB a dit…
C'est de l'or en barre ces moments-là ^_ ^ !