Tarte au mascarpone et les petites phrases que les freelance adorent !

Hier, lorsque j’ai dit à mon homme que j’avais hâte d’être à demain, que ce serait enfin la reprise, il s’en est étonné et m’a fait remarqué, à juste titre, 
que nous étions rentrés depuis 3 semaines et que depuis j’avais enchainé plusieurs contrats pour des clients.
Et il n’a pas tout à fait tort...seulement aujourd’hui, j’ai ENFIN retrouvé mon espace de travail. 
Les enfants sont repartis à l’école, avec la rentrée de mon grand décalée à ce matin.
Je suis enfin seule à la maison à pouvoir travailler pleinement, sans me soucier du repas des enfants, sans être sollicitée pour chercher qui une montre, 
qui des chaussures de foot…et quand ce n’est pas le grand qui fait le planton devant mon ordi 
en me demandant si j’en ai encore pour longtemps car il aimerait bien jouer à Minecraft 
alors que tu es en plein séance de développement numérique pour un client ! 
-Hummm que je l’aime !-
Bienvenue dans le monde merveilleux de l’adolescence !

Oui, être freelance et travailler en grande partie à domicile est perçu de manière biaisée par
beaucoup de gens,les a priori ont la dent dure et c’est d’autant plus douloureux lorsque cela vient de l'entourage.

Je pense que nombre d’entre vous qui me lisent et partagent mon statut se reconnaîtront, 
alors en cette semaine de rentrée scolaire, j’avais envie de compulser un petit florilège de toutes les phrases que j’ai entendues ces derniers mois 
et je suis prête à parier que je ne suis pas la seule :

Quand tu te présentes :
- “Je suis photographe freelance, je bosse principalement de mon domicile “
- “Oui enfin t’es chez toi, tu peux faire ce que tu veux !”

-C’est cool quand un de tes enfants est malade, tu n’as pas à prendre un jour de congés pour le garder TOI !
Non effectivement, mais je perds une journée de travail comparé à la plupart des salariés qui piochent dans leur stock de jour enfant malade et sont donc payés EUX !

Quand on interroge tes bouts de choux :
- “Qu’est ce qu’elle fait comme travail ta maman ?”
- “Elle est à la maison”
Je l’aime, je l’aime, je l’aime… retenez-moi !

Quand tu reprends un boulot de salarié parce que ton activité ne marche pas fort :
  • “Ah tu as trouvé un travail !”
Comprenez par là, ça y est tu lâches enfin ton passe temps et tu as enfin une vraie activité professionnelle !

Quand les vacances scolaires arrivent :
  • -“Super, t’es en vacances !”
Non non, LES ENFANTS sont en vacances, moi j’ai deux contrats sur le feu à rendre avant de partir en vacances.

Quand on doit décider de qui ira acheter un cadeau que l’on fait à plusieurs :
  • “Tu peux y aller,  moi je bosse ”
Oui, bien sûr et moi j’enfile des perles !

Même si, souvent, ce n’est pas mal intentionné, et que j’essaie de me convaincre que c’est surtout de la maladresse de la part de la plupart des gens, 
ces petites phrases assassines, qui n’ont l’air de rien vous minent, vous rongent et vous achèvent 
quand le moral est au plus bas, surtout lorsqu’elles sont prononcées par les personnes de votre entourage 
que vous chérissez et qui sont censées vous connaître mieux que personne.

Alors en cette rentrée (scolaire) haut les coeurs à tous les freelance !
vous qui allez probablement bosser plus que n’importe quel salarié (35 heures, vous avez-dit 35 heures ?), mais quand on fait de sa passion son boulot, 
on ne bosse pas vraiment, hein ??!!!!

Et n’hésitez pas à partager en commentaires vos pépites, les petites phrases cultes qui ponctuent votre quotidien de freelance !






Tarte au mascarpone
Ingrédients pour une tarte de 28cm de diamètre
Pour la pâte :
200g de farine ⅔ farine T55 et ⅓ farine épeautre
50g de flocons d’avoine
1 ½ cs de sucre
3cs d’huile d’olive
1cs  de tahin (crème de sésame)
2cs de pralines
1 pincée de sel
Entre 5 et 10 cs d’eau

Pour la garniture :
250g de mascarpone
2 oeufs
80g de sucre
1 citron non traité ou bio

Mixez les pralines suffisamment fin pour pouvoir étaler la pâte par la suite.
Mélangez les matières sèches (farines, flocons d’avoines, sucre, sel, pralines).
Ajoutez l’huile  et le tahin, mélangez en sablant la pâte (à la main ou au robot).
Ajoutez petit à petit l’eau (ici 7cs on suffit) jusqu’à l’obtention d’une boule.
Abaissez la pâte disposez-la dans votre moule préalablement graissé.
Placez au réfrigérateur pendant 1h.
Piquez  et cuisez à blanc 10mn à 180°c.

Pendant le repos de la pâte, préparez votre garniture.

Zestez le citron et infusez le sucre avec les zestes pendant 30mn.
Pressez le citron.
Battez le mascarpone, les oeufs, les sucre et le jus de citron.

Quand la pâte sort du four, garnissez de la préparation fromagère et enfournez de nouveau pendant 30mn.
Si la préparation se colore dans le four, disposez une feuille de papier alu pour la protéger.
A la sortie du four, laissez refroidir.
Si comme moi, vous voulez styliser votre tarte :
Mélange de fruits rouges (myrtilles, cerises, fraise, cassis),
des morceaux de chamallow pour le côté gourmand mais aussi pour apporter du contraste côté couleur (pour le découper facilement, congelez vos chamallow)

Commentaires

Unknown a dit…
C'est tellement ça !! Cette liberté ( ça c'est indéniable) que l'on te reproche presque, et sans doute de manière inconsciente ...( Allo!! Papa Freud!!) et qui te fait , du coup, culpabiliser parfois. Me concernant, j'explique juste aux personnes que tu évoques dans ton article, que c'est un TRAVAIL , au même titre qu'un "salarié"!! C'est juste que nous n'avons pas le même bureau ;)
Oui un soupçon d'envie (je n'ai pas dit jalousie hein !) mêlé à la peur de ne pas oser franchir le pas peut-être et hop ! v'là que je te déverse toute mon amertume !
Lisa a dit…
Bon, je ne suis pas vraiment free lance mais moi aussi j'en entends des sympas. Quand je dis que je suis hélicicultrice et qu'on me répond "ah bon ? Et vous ne faites que ça !?" 😤
Ben oui, ils grandissent tout seuls, tu n'a presque rien à faire !!!.... bref !

Articles les plus consultés