automne

jeudi 21 janvier 2016

Velouté à la courge musquée pour une chaleureuse parenthèse hivernale


Ce matin, en regardant par la fenêtre virevolter timidement les quelques flocons de neige chahutés par un vent capricieux , je me suis surprise à avoir furieusement envie de ce velouté concocté il y a quelques temps.
Réalisé à base de courge musquée, les morceaux avaient cuits lentement au four conservant ainsi toute sa saveur à ce délicieux légumes.
Et je me suis dit que cela ferait le déjeuner idéal pour réchauffer les corps et réconforter les esprits en cette journée maussade.



Velouté à la courge musquée

Ingrédients pour 4 bols
Une belle tranche de courge musquée
1,5 litre de bouillon de  légumes
Graines de courge
1 oignon rouge en lamelles
200g de fromage frais
 Brins de ciboule ciselée
2cs d'huile d'olive
Fleur de sel

Récupérez les graines de courges, les disposer dans un plat recouvert d’une feuille de papier cuisson. Coupez en gros morceaux votre courge en conservant la peau. Placez dans un plat recouvert d’une feuille de papier cuisson. Arrosez d’un léger filet d’huile d’olive et parsemez de fleur de sel.
Enfournez à 150°c pendant 1h. Les graines doivent être croustillantes et on doit pouvoir enfoncer la pointe d’un couteau dans la chair de la courge.

Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans un faitout et faites revenir l’oignon rouge en lamelles pendant 3 à 4mn. Ajoutez la chair de courge et le bouillon de légumes. Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez mijoter à feu doux environ 30mn.
Hors du feu, mixez en ajoutant petit à petit le bouillon afin d’obtenir la consistance que vous souhaitez pour un velouté plus ou moins épais.
Répartissez dans les bols, et garnissez de fromage frais, de brins de ciboule ciselée et des graines de courges grillées.


mercredi 13 janvier 2016

Bienvenue 2016 !

Bienvenue 2016 !

Et voilà s’est parti pour une nouvelle année !
Elle commence sur les chapeaux de roues avec en ligne de mire les 10 ans de mon grand, aujourd’hui !
10 années qui ont filé aussi vite qu’il a poussé.
10 années qui me comblent d’une joie profonde et qui me font me réjouir des prochaines à venir.
10 années enfin qui me font réaliser combien le temps nous file entre les doigts et qu’il est important d’en savourer chaque seconde, que le vrai bonheur réside dans les petits riens du quotidien, petits riens qui n’ont de sens que lorsqu’ils sont partagés avec ceux que l’on aime…
Alors cette année s’écoulera comme les autres, sans grande révolution si ce n’est, peut-être, avec plus que jamais, l’envie farouche  de cultiver le bonheur que l’on a à portée de main, tellement présent et évident qu’on a parfois tendance à oublier qu’il peut être si fragile alors que c’est précisément la plus grande de nos richesses.

Je m’apprêtais à vous dire que je n’étais pas du genre à faire de gros bilans, ni de grandes remises en question, force est de constater que je commence cette année par une contradiction, m’est avis que ce ne sera pas la dernière !
Je vous aurai prévenu ! J’assume !
Tout comme j’assume que l’année qui vient de s'écouler aura été plutôt timide côté billets sur le blog.
J’avoue, j’ai tendance à vivre intensément les événements et ce, de manière mono-thématique. Or mon activité de photographe et styliste culinaire m’a pleinement occupée en 2015, l’année fut dense et riche. Elle m’a permis de faire belles rencontres et de réaliser de jolis projets. J’en ai quelques uns sous le coude dont je dois vous parler, dont la collaboration, entre autre, avec un magazine d’art de vivre pour lequel je suis partie couvrir en fin d’année dernière un reportage en plein cœur de la Sologne, en compagnie d’un grand chef ! Non je n’étais pas dans mes petits souliers ;-) Promis, je vous en reparlerai dès sa parution en kiosque ! Chaque chose en son temps...
2016 est donc, plus que jamais, placée sous le signe de mon activité de photographe et styliste culinaire. Voilà 3 ans que je me suis lancée dans cette merveilleuse aventure, sans aucun regret et avec la furieuse envie d’aller de l’avant, de progresser d’expérimenter et d’explorer encore et encore... Alors si vous avez en tête un projet,  n’hésitez pas à me contacter, je serai vraiment heureuse de vous aider à le concrétiser !
Oui 2015 fut dense et riche et j’espère que 2016 prendra le même chemin !
Alors cette année, je vous la souhaite douce et lumineuse et délicieusement gourmande évidemment !


Belle et douce année à vous tous !


Tagliatelles à la courge

Ingrédients pour 750g de pâtes fraîches
250g de purée de courge
440g de farine tamisée
4 œufs  
1cs d’eau (environ 15ml)  
1/2cc de sel

Pour la garniture
1cs d’huile d’olive
100g de parmesan râpé
graine de courges grillées
Quelques feuilles de sauge ciselée

Récupérez les graines de courges, les disposer dans un plat recouvert d’une feuille de papier cuisson et enfournez à 150°c pendant 1h. Les graines doivent être croustillantes.
Épluchez votre courge (ici courge musquée)
Coupez en gros morceaux et faire revenir à feu moyen à couvert dans une cocotte.
Vérifiez la cuisson en piquant la pointe d’un couteau dans un morceau. Arrêtez la cuisson, lorsque les morceaux sont tendres.
Égouttez les morceaux de courge.
Mixez et laissez refroidir.
Préparation des pâtes.
Mettez les œufs, l’eau, la farine la purée de courge refroidie et le sel dans le bol du batteur. Mélanger environ 30 secondes avec la feuille, puis 2mn avec le crochet. Enlevez la pâte du bol et pétrissez à la main pendant 2mn. Laissez reposer la pâte 20mn. Séparez la pâte en 4 boules que vous aplatissez avant de passer au laminoir en diminuant à chaque fois l’épaisseur jusqu’à l’obtention de l’épaisseur désirée (5 ou 6) est une bonne épaisseur pour les tagliatelles).
Remplacez le laminoir par l’appareil pour couper les tagliatelles, passez les abaisses de pâtes dans l’appareil et les faire sécher 30mn. Ici nous avons adopter la technique du tancarville, d’une efficacité redoutable et tellement déconcertant !
Plongez les tagliatelles dans un grand volume d’eau salée portée à ébullition. Laisser cuire 3 à 4mn à la reprise de l’ébullition.
Égouttez les pâtes.
Versez un filet d’huile d’olive, parsemez de sauge ciselée, de graines de courges grillées  et saupoudrez de parmesan râpée.