automne

lundi 29 septembre 2014

Banana bread façon Donna Hay

Recycler les bananes trop mûres, voilà qui m’est familier (comme ici) depuis quelques années déjà.

Et ma gourmandise a trouvé un regain d’inspiration grâce à un nouvel ouvrage venu rejoindre les étagères de ma bibliothèque à vocation essentiellement culinaire.
“Les nouveaux classiques de Donna Hay” aux éditions Marabout

Célèbre auteure gastronomique australienne, que dis-je LA papesse de la cuisine simple et familiale, Donna Hay est à l’Australie ce que Jamie Oliver est à l’Angleterre : une star des fourneaux ! Véritable petite entreprise à elle seule, la belle est présente sur tous les fronts, elle possède son magazine culinaire, son émission de télé et des livres dont il est question ici. 

Dans cet ouvrage, aussi riche qu’imposant qui compulse les meilleures recettes du magazine éponyme,  elle revisite les grands classiques de la cuisine faisant la part belle, of course !, aux recettes anglo-saxones.



Par la force des choses, et l’urgence côté bananes, elles noircissent plus vite que leur ombre, (si on n’y prend pas garde,)  c’est par la recette du banana bread que j’ai donc inauguré ce livre. 


Verdict, un cake savoureux, moelleux à souhait, toujours aussi bon après quelques jours voire, serait-ce le fruit de ma gourmandise, même meilleur !
 
Vous ne m’en voudrez pas, je repars non pas sur les rives australiennes, même si ce n’est pas l’envie qui manque (le besoin d’ailleurs se fait cruellement sentir ces temps-ci) … mais en cuisine, lieu tout aussi exotique s’il en est avec un peu d’imagination et quelques ingrédients bien choisis, en quête du banana bread  parfait, l’envie de m’aventurer vers d’autres textures à défaut d’autres horizons  se faisant sentir.




Banana Bread

Pour un moule de 27cmx8cm
5 bananes bien mûres
125g de beurre pommade
175g de sucre cassonade
Les grains d’une gousse de vanille
2 oeufs
255g de farine T45 ou T55 tamisée
2cc de levure chimique
1cc de cannelle en poudre
115g de golden syrup



Préchauffez le four à 160°c.
Fendez la gousse de vanille dans le sens de la longueur et grattez l’intérieur avec un couteau pour récupérer les grains.
Dans le bol de votre robot, battez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit blanc et crémeux.
Incorporez les oeufs et battez de nouveau. Rajoutez les bananes écrasées en purée, la farine tamisée, la levure, la cannelle et le golden syrup.
Versez dans un moule à cake beurré et fariné. Enfournez pour 80 à 90mn de cuisson. Vérifiez la cuisson en piquant la pointe d’un couteau dans le cake.
Démoulez et laissez le cake refroidir sur une grille.


mercredi 10 septembre 2014

Compote de prunes Sainte Catherine - noisette ou le réconfort des petits écoliers


Après des vacances estivales où chacun s’est ressourcé du bonheur d’être ensemble, le quotidien a repris son cours.
Et même si l’été est encore la saison officielle, si l’on s’en réfère au calendrier, au jardin et au potager, fruits et légumes d’automne prennent discrètement la relève.

Ainsi prunes tardives et noisettes se répandent sur le tapis herbeux du verger et s’ingénient à jouer à cache cache en se glissant dans les aspérités du sol comme pour échapper à un délicieux sort scellé d'avance.

Outre le nombre impressionnant de cerisiers dont regorge notre jardin, comme je l'avais déjà évoqué ici, les pruniers ne sont pas non plus en reste :
Des plus connues comme la quetsche, la reine-claude et la mirabelle,  aux variétés plus anciennes et plus locales comme la Sainte Catherine, petite prune endémique de la région de Tours dont nous sommes voisins. 


Avec sa couleur jaune ambrée et ses petites taches rouges à maturité, elle ressemble à s’y méprendre à sa cousine la mirabelle. Il n'y a guère que le calibre légèrement plus gros qui les différencient. 

A la maison, on l’apprécie aussi bien en confiture, en tarte ou encore en compote, mais avec sa chair tendre et juteuse et sa saveur douce, délicieusement sucrée, c’est encore au pied de l’arbre qu’on s’en délecte le plus. 

Le fondant de la prune associé au croquant de la noisette sont réunis ici dans une compote pour inaugurer les premiers goûters de la nouvelle année scolaire de mes petits écoliers.


 
 
Compote de prunes Sainte Catherine aux noisettes


 

Ingrédients pour 4 personnes
800g de prunes soit 600g dénoyautées
50g de sucre
80g de noisettes
 

Préchauffez le four à 150°c.
Lavez et dénoyauter les prunes.
Placez les prunes dans une casserole avec le sucre.
Faites cuire à feu moyen 10mn à couvert et 10mn à découvert.
Laissez refroidir hors du feu.
Pendant ce temps, placez les noisettes dans un plat allant au four. Enfournez 10mn pour torréfier les noisettes.
Hachez-les grossièrement (pour garder du croquant).

Avant de déguster, parsemez les noisettes sur la compote.