automne

lundi 16 juin 2014

Madeleines aux fleurs de sureau

5 ans que l’on se tournait autour elle et moi, toujours à la même époque, sans jamais sauter le pas.
Les fleurs de sureau… elles m’attiraient sans que j’ose me lancer.
J’avais toujours eu du mal à les identifier, mais après réflexion, je suis maintenant convaincue que c’est uniquement parce que je ne m’étais pas suffisamment penchée sur le sujet, car ces fleurs sont très caractéristiques et très facilement reconnaissables.
C’est une dégustation de fleurs et baies sauvages en septembre dernier qui m’a définitivement convaincue de ne pas faire l’impasse cette année sur ce merveilleux et délicat cadeau que nous offre la nature et après m’être sérieusement documentée, merci Linda ! grâce à son livre référence en la matière : "L’appel gourmand de la forêt", et c’est fin prête et sereine que j’ai inauguré la saison.
Je peux vous assurer que maintenant, je ne vois plus que ça dans mon champs visuel, des arbustes aux généreuses ombelles immaculées qui ornent ma belle campagne.
La première cueillette à pris des allures de balades entre ados quarantenaires, ma meilleure voisine et moi-même, parties en goguette nos paniers solidement attachés sur les porte-bagages. Nous avons cueilli, ri, chipé quelques cerises sur l’arbre voisin qui nous narguaient de leur robe rubiconde, ri encore, sommes tombées dans le colza (enfin ma pomme surtout !), ri encore et toujours, et sommes rentrées le cœur léger et les paniers généreusement garnis pour décliner ces fleurs au parfum délicat et envoûtant dans une déclinaison de recettes que j’avais en tête.




Madeleines aux fleurs de sureau

Ingrédients pour environ 24  madeleines
2 œufs
120g de beurre
120g de sucre en poudre
120g de farine
1 pincée de sel
½ sachet de levure chimique
120g de beurre pommade
9 ombelles ou corymbes de fleurs de sureau (c’est comme cela que l’on qualifie les inflorescences composées de fleurs toutes disposées sur une même ligne)

Préparation :
Battez les œufs, le sucre et la pincée de sel au batteur électrique jusqu’à l’obtention d’une crème blanchâtre.
A l’aide d’une cuillère en bois, incorporez la farine et la levure (moi je tamise, ça évite la formation de grumeaux). Enfin, rajoutez le beurre pommade. Travaillez vigoureusement pour obtenir un mélange très lisse.
Secouez les ombelles pour faire tomber les petites bêtes qui pourraient s’y loger, ôter les tiges à l’aide d’une paire de ciseaux. Incorporez les fleurs à la pâte, mélangez délicatement et placez le mélange au moins une heure au frigo (pour durcir la pâte qui permettra d’obtenir la fameuse bosse !).
Préchauffez votre four à 180°c.
Si vous n’utilisez pas de moules en silicone, beurrez vos moules.
Déposez une cuillerée de pâte dans chacune des alvéoles.
Enfournez environ 10 à 12mn, lorsque les bords sont joliment dorés vos madeleines sont cuites.
Démoulez et laissez refroidir.
Les madeleines se conservent quelques jours dans une boîte métallique.

7 commentaires:

Milie a dit…

Ca a l'air délicieux et cette photo est superbe !!

Gourmandises Chroniques a dit…

Merci Milie ! c'est effectivement une variante délicate et très parfumée!

RoseNoisettes a dit…

Elles sont belles et très rustiques !

Gourmandises Chroniques a dit…

Merci Rose Noisettes! Oui le charme du rustique ! ;-)

Ana Blanca López a dit…

Nunca pensé que se pudiera comer la flor de saúco. Que buenas!
Blanca de JUEGO DE SABORES

sofy lefour a dit…


Un tout grand merci pour votre site. C’est un plaisir pour toutes & tous.
Bonne continuation
voyance par mail gratuite

lora a dit…

Merci pour ces bons moments sur votre blog. Je suis souvent au poste pour regarder (encore et toujours) ces merveilleux articles que vous partagé. Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !

voyance gratuite ; voyance gratuite par email

Enregistrer un commentaire