automne

jeudi 2 janvier 2014

Cake au citron de Pierre Hermé, puisque nous partons en voyage….



Dans ma famille il n’y a jamais eu qu’un seul cake qui ait eu le droit de cité :

Le cake aux fruits confits de ma grand-mère.



D’ailleurs, j’ai longtemps cru, dans mon imaginaire d’enfant, que cake était synonyme de gâteau aux fruits confits.


Mais je devais en rester à des constats de pure terminologie, car pour y avoir goûté une fois, impossible d’y prendre un quelconque plaisir, je détestais bel et bien les fruits confits et le désamour devait durer jusqu’aujourd’hui encore...



Pourtant ce cake était l’une des spécialités de ma grand-mère avec son lapin au pruneau, sa blanquette de veau et son far breton.

Elle le réussissait à la perfection : une croûte dorée à souhait, la bosse de circonstance fendue en son milieu, et les fruits confits loin de s’échouer durant la cuisson au fond du plat, se répartissait çà et là au gré des tranches !



Chez ma grand-mère la fonction première du cake, gâteau de voyage par excellence, prenait tout son sens. Elle le réalisait uniquement lorsque la famille, venue se ressourcer quelques temps dans le bordelais,  était sur le départ. Personne ne quittait sa maison sans son exemplaire de cake aux fruits confits


Que ce soit ma tante, récupérant son train en partance pour Paris, ses sœurs qui venue de Toulon, qui de Roscanvel, et les cousins disséminés en région parisienne, chacun repartait à chaque fois muni d’un exemplaire du dit cake et, je suis certaine que chacun l’espérait secrètement.


J’ai le souvenir tenace d’une anecdote ancrée depuis dans les annales familiales de mon père muni dudit cake partant à la poursuite des cousins, qui dans l’effervescence du départ devait oublier le sacro-saint gâteau sur un coin de table...il devait les rattraper 15mn plus tard les interceptant juste avant l’entrée de la rocade, évitant de justesse l’incident diplomatique.

Eh oui, “je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître”... un temps où les portables n’existaient pas ! 


Ce cake aux fruits confits, je devais le réaliser une seule et unique fois, bien des années plus tard, comme ultime hommage à cette grand-mère tant chérie, lorsque la famille s’est réunie une dernière fois dans sa maison pour lui dire au-revoir. Cette maison qui m’a vue grandir, cette maison qui a abrité mes joies et mes rires, qui a forgé mes goûts et mes valeurs, mon refuge, mon roc, le pilier de ma vie que je devais laisser derrière moi pour ne jamais y revenir, ni même la revoir après sa mise en vente, préférant garder en mémoire le souvenir intact de la maison de mon enfance.



A mon tour, je me devais d’élire mon gâteau de voyage, celui qui accompagnerait nos départs, et il ne fallait pas moins que le cake au citron de Pierre Hermé pour prendre la relève de celui de ma grand-mère ! Un cake gourmand, profond à la saveur intense de citron, agrume que j’affectionne tant.
M'est avis que la quête est loin d'être finie...

 

Cake au citron de Pierre Hermé

Ingrédients pour 1 moule de 30cm x 11 cm  x 8 cm de hauteur 
 250g de farine T45,
 1/2 de cc de levure chimique, 
le zeste de 2 citrons bios ou non traités râpés à la microplane, 
260g de sucre,  
4 œufs moyens à T° ambiante, 
125g de crème fleurette épaisse,
 1pincée de sel, 
90g de beurre doux clarifié.

Pour le sirop d’imbibage
100g d’eau, 
45g de sucre, 
2cs de jus de citron.



Zester vos citrons (ici à l’aide d’une microplane). Mélanger les zestes au sucre et laisser infuser, idéalement une nuit.
Le lendemain, préchauffer votre four à 160°c.
Beurrer puis fariner votre moule si, comme moi, vous n’utilisez pas de moule en silicone. Tapoter votre moule pour enlever l’excédent de farine. Réserver votre moule dans votre réfrigérateur.
Clarifier le beurre : Faire fondre le beurre, une fois reposé, ôter la pellicule qui se sera formé sur le dessus (le petit lait mélangé aux impuretés).
Tamiser ensemble la farine et la levure chimique.
Dans le bol de votre robot, mélanger le sucre infusé aux zestes de citron et les oeufs. Fouetter environ 5mn jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux et blanchisse. Ajouter dans l’ordre, la crème liquide, le sel, la farine en 3 fois puis le beurre clarifié fondu et refroidi. Remplir chaque moule au ¾ de l’appareil. Verser l’appareil dans le moule, le remplir au ¾. Enfourner pour 1h à 1h15mn. Pendant ce temps, préparer le sirop d’imbibage. Dans une casserole, porter le sucre et l’eau à ébullition juste le temps de faire fondre le sucre. Après refroidissement, ajouter 2cs de jus de citron.
Vérifier la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau plantée dans le cake, si celle-ci ressort sèche, le cake et cuit.
Démouler le cakes et l’imbiber du sirop en le badigeonnant à l’aide d’un pinceau.
Si vous voulez tirer le meilleur partie de votre cake, patienter jusqu’au lendemain pour le déguster, il n’en sera que meilleur.


17 commentaires:

LadyMilonguera@Un siphon fon fon a dit…

J'ai bien envie de l'essayer ce cake...

BoopCook a dit…

une merveille ce cake !

Les recettes de Pauline a dit…

Il est bien bon ce cake ... je dis ça pour l'avoir moi aussi testé et approuvé

Gourmandises Chroniques a dit…

Simple et délicieux Lady Milonguera, aucune hésitation à avoir ! ;-)

Gourmandises Chroniques a dit…

Merci Boopcook ! À bientôt ;-)

Gourmandises Chroniques a dit…

Je vois que j'ai affaire à une connaisseuse ;-) tu as raison Pauline, ce cake est une merveille !

Bleu pavot a dit…

Une belle histoire familiale et culinaire.
J'espère un jour être la grand-mère que tu as eu, pour laisser à mes petits enfants, un souvenir indélébile.
Ton cake est merveilleux. Adorant le citron, moi-aussi, j'en parfume souvent mes tartes, biscuits, et autres plats salés.

Meilleurs vœux, en cette nouvelle année. Chrystel

Mélie a dit…

Ma grand-mère à moi cache des sachets de rousseroles ou de broyer en fonction de la saison (spécialités tourangelles ...) dans la voiture à chacun de nos départs ... des habitudes qu'on savoure (dans tous les sens du terme) et qu'on ne changerai pour rien au monde :-)
C'est une bien belle histoire en ce début d'année ... Bonne année Flo !

Gourmandises Chroniques a dit…

Merci Chrystel :-)
Je ne me fais aucun souci pour toi pour devenir une merveilleuse grand-mère comme j'ai eu la chance d'avoir : de l'attention, de la bienveillance, de la complicité, des petits riens au quotidien et de l'amour, de l'amour, encore de l'amour....

Gourmandises Chroniques a dit…

Oh Mélie !!! Belle et douce année à toi et aux tiens ! C'est une bien chouette anecdote que tu me livres là : les petits sachets cachés dans la voiture...j'adore !!! Ces grand-mères alors ;-)

Léona a dit…

J'ai adoré lire ton histoire familiale! Tu m'a mis la brume dans les yeux tiens! En tout cas, ton cake est magnifique, je suis fan de l'odeur du citron dans ma cuisine, alors j'ai envie de le tester. Merci pour cette sympathique lecture, tendre et sincère!

Gourmandises Chroniques a dit…

Merci pour ce commentaire très touchant Léona :-)

Le renard et les raisins a dit…

J'en ai beaucoup entendu parler de ce fameux cake au citron de Pierre Hermé, et c'est vrai qu'à la vue de tes photos il a l'air délicieux et très moelleux !

Merci pour ce gourmand partage,
Andréa

Gourmandises Chroniques a dit…

Merci Andréa ! Oui il a bcp tourné dans la blogosphère ce délicieux cake...et pour cause ;-)

Voyance gratuite par email a dit…

Bonjour, ta recette me donne envie de la faire mais c'est pour combien de personnes? Merci bonne après midi.

sofy lefour a dit…

J’adore ! Un site sur lequel on ne voit pas le temps passer !!
Merci à vous !
voyance mail gratuite
voyance gratuitement

sofy lefour a dit…

Coucou
Un p’tit mot juste pour te dire que ton blog est génial.
Continue comme ça et que la force soit avec toi

Voyance

Enregistrer un commentaire