Halloween

jeudi 28 mars 2013

Sucettes en chocolat pour Pâques




Tandis que d’aucuns craqueront ce week end pour celles qui caquettent, petite piqûre de rappel ici, force est d’avouer que la majorité d’entre nous succomberont à celles, croquantes, en chocolat !
 Mais quand on se réveille quelques jours avant Pâques, sans le moindre moule à l’horizon, on se sent fort dépourvue !
C’est donc sans l’attirail du parfait petit chocolatier qu’il me fallait appréhender ces fêtes pascales. Autant dire qu’il m’a fallu faire contre mauvaise organisation, bonne inventivité !
Et c'est armée de chocolat et de bâtonnets que je suis partie sur une idée de sucettes décorées avec des oeufs à la liqueur.

Une recette simplissime, ludique, dans l’esprit de Pâques, qui j’espère comblera les gourmands une fois ces dernières dénichées.

Car oui, chez nous, les sucettes savent se cacher aussi bien que les poules et les oeufs...
la magie de Pâques, sans doute !



Sucettes pascales en chocolat


Pour 6 sucettes d'un diamètre de 6 cm
300g de chocolat blanc de couverture en pistoles, ici du blanc satin de  Barry (29,2 % de cacao)
environ 30 oeufs à la liqueur
6 batonnets en bois
Un emporte pièce de 6cm



Informations utiles
Pour obtenir un chocolat à la fois fondant, brillant, cassant et éviter qu'il ne blanchisse, il faut le faire fondre en respectant une courbe de température. Cette courbe varie selon qu'on utilise du chocolat blanc, noir ou au lait. C'est que l'on appelle le tempérage. Autant dire qu’une thermo sonde est impérative !


Pour le chocolat blanc, voici la courbe :
40°c à 45°c / 25°c à 26°c / 29°c à 30°c


Important
Ne pas cesser de remuer pendant les différentes étapes.


Avant de vous occuper du chocolat, casser vos œufs en deux ou en petits morceaux, idéalement à l’aide d’un couteau afin d’avoir une coupe nette et non des miettes.
Préparez bain un bain marie d’eau froide avec quelques glaçons.
Dans une casserole, faire chauffer de l'eau. Y plonger une casserole plus petite contenant les pistoles de chocolat. Laissez fondre le chocolat jusqu'à ce qu'il atteigne 40°c à 45°c.
Retirez la petite casserole de l'eau chaude pour la plonger dans le bain d'eau froide.
La température doit redescendre jusqu’à 25°c à 26°c.


Remettre quelques instants dans le bain marie d’eau chaude pour faire remonter la température entre 29°c à 30°c.
Le chocolat est maintenant prêt à être utilisé.


Sur une feuille silpat ou de papier siliconé, disposer vos emporte pièces, verser au milieu le chocolat sur une épaisseur d’environ 1/2cm. Retirer l’emporte pièce et renouveler l’opération.
Enfoncer un bâtonnet dans le chocolat afin que l’extrémité soit bien au centre.
Laisser le chocolat cristaller quelques minutes,  et le parsemer de petits morceaux d’oeufs (soit des moitiés, soit de plus petits morceaux selon vos goûts)
Laisser durcir le chocolat.

lundi 25 mars 2013

Ne manquez pas la 18ème édition de "la fête des plantes et des poules" au château de la Bourdaisière ce week end !



Pâques en ligne de mire cette semaine ! 

Poules, cloches et lapins n’ont qu’à bien se cacher !




...Mais avant de partir à la chasse aux œufs soigneusement camouflés dans les jardins, j’aimerais vous proposer une version moins chocolatée mais tout aussi réjouissante !
Alors, notez sur vos agendas “la fête des plantes et des poules” qui se tiendra ce week-end au château de la Bourdaisière.

La Bourdaisière, rappelez-vous, je vous en avais déjà parlé ici pour son festival de la tomate, unique en son genre ! 

A Pâques c’est au tour des collectionneurs de gallinacées et amateurs de petites poulettes de se donner rendez-vous dans ce lieu magique. 

En marge de la désormais traditionnelle fête des plantes qui se tient dans le parc du château depuis 18 ans déjà, lors de laquelle jardiniers avertis et en herbe se pressent pour y dénicher les plants qui orneront dignement leurs parterres, l’arrivée des poules de collection a tellement fait sensation l’an dernier que la Bourdaisière renouvelle l’expérience cette année encore !

Le week-end sera ponctué de moments forts comme l’inauguration du “poulailler du Prince Jardinier” dessiné par Pierre Maillet, de mini-conférences, d’animations et d’ateliers où des spécialistes vous livreront leurs astuces et secrets de jardinage. A cette occasion, Nicolas, le jardinier officiel de la Bourdaisière ne manquera pas de vous expliquer comment planter vos plants de tomates mais aussi comment dédoubler vos tubercules de dalhias.
Et oui, en marge d’une magnifique collection de tomates de plus de 300 variétés , le château est doté d’une non moins impressionnante collection de dahlias, “le dalhiacolor” qui fait de la Bourdaisière le plus grand jardin de dahlias de France avec pas moins 4000 pieds dont près de 210 variétés.

Autant dire un magnifique rendez-vous concocté ce week end au coeur de la Tourraine pour célébrer l’arrivée du printemps en caquetant de plaisir !


 


Informations pratiques

Du samedi 30 mars au lundi 1er avril, de 10h à 19h
Entrée : 6,50€ (gratuit pour les moins de 10 ans)
Parking Gratuit
Restauration sur place


37270 Montlouis-sur-Loire
Tél : + 33 (0)2 47 45 16 31
Email : contact@chateaulabourdaisiere.com

Comment s'y rendre ?
18 km de Tours et d’Amboise
7 km de la gare de Saint-Pierre-des-Corps
(55 mn en TGV de Paris)

mardi 19 mars 2013

Nouvelle formule pour les 2 ans du Yummy magazine !




A croire que parler de renouveau printanier n’est pas sans risque ! 

En effet, c’est avec une toute nouvelle formule que nous revient le Yummy Magazine !

Un beau cadeau réservé aux lecteurs pour célébrer les 2 ans de ce magazine culinaire collaboratif dont l’équipe s’est enrichie de bon nombre de gourmandes fin prêtes à mettre leur grain de sel et de sucre dans les numéros à venir !

Autre nouveauté : Yummy se met au diapason des saisons pour devenir  trimestriel.

Alors sans plus attendre, je vous laisse le découvrir !