Halloween

mardi 28 août 2012

10 comme… le nouveau numéro du Yummy Magazine… et le nombre de questions à sa créatrice Carole Albouy !



Alors que les vacances se terminent pour certains…pire, ne sont qu’un lointain souvenir  pour d’autres ! on fait fi de la fin de l’été et on plonge dans le nouveau Yummy afin de prolonger le plaisir sur un air résolument estival !

Au Sommaire de ce n°10 :

Les rubriques des chroniqueu(r)ses de la Yummy Team et les recettes des blogueu(r)ses, sélectionnées sur le site, sur les thèmes de l’aubergine, des prunes, des goûters gourmands et des recettes express de cocktails avec ou sans alcool.

Une rencontre avec Pierre Rigothier & Yann Couvreur, chef et pâtissier du restaurant étoilé le Baudelaire, qui nous ont fait le plaisir de répondre à une interview croisée.

Mais aussi… Pour profiter de la fin de l’été, on vous laisse choisir entre la tarte briochée aux fruits d’été, les figues en version salée ou sucrée, le melon en bruschetta ou salade… Et plus encore…

 Avis aux gourmands allergiques : on a pensé à vous avec cette recette de tartelettes chocolat & noisettes, très gourmande, sans gluten et sans lactose.


Pour le feuilleter en ligne : cliquer ICI

Pour le télécharger : cliquer ICI



…Et parce que ce numéro a des allures d’anniversaire avec ce nombre tout rond, je n’avais pas envie de vous laisser sur votre faim mais plutôt le fêter dignement en donnant la parole à sa créatrice, Carole Albouy.
Carole, la discrète, qui n’a de  cesse de mettre en avant sa « yummy team » comme elle l'appelle si affectueusement, team dont je suis très fière de faire partie depuis quelques numéros déjà.



Alors pour ce 10ème numéro, 10 questions à celle qui œuvre telle une petite fourmi pour vous concocter à chaque fois un magazine toujours plus abouti.

Carole Albouy
Gourmandises Chroniques : Comment a germé l'idée d'un magazine en ligne ?
Carole Albouy : Aaah… je me doutais bien que tu allais poser cette question… ;)
L’idée a dû commencer à germer quand on m’a offert un Ipad pour mon anniversaire. Je trouvais que c’était un support génial pour consulter les magazines. Je me suis alors beaucoup amusée avec mon « nouveau jouet » et à un moment … Paf ! L’idée a jailli : et si je créais un magazine de cuisine ? J’ai immédiatement imaginé qu’il soit collaboratif et j’ai commencé à réfléchir assez sérieusement au concept.

GC : Y a-t-il plusieurs personnes à l'origine du projet ?
CA : Oui, j’ai discuté de mon idée avec Trinidad et Mamina et je leur ai proposé de faire partie de l’aventure. Heureusement qu’elles ont accepté et accueilli l’idée avec enthousiasme ! Sinon  j’aurais sans aucun doute abandonné…

GC : Quelle importance revêt pour toi le côté collaboratif du magazine ?
CA : Il est essentiel ! A aucun moment, je n’ai envisagé réaliser ce magazine toute seule. Dès le départ, j’ai voulu que cet aspect collaboratif soit la spécificité du magazine. La blogosphère culinaire est tellement riche ! Et je souhaitais que cette richesse se retrouve dans les pages de chaque numéro.
La collaboration est double : il y a la Yummy Team. Au commencement, une dizaine de blogueuses, et un blogueur, qui ont accepté de participer de façon régulière et qui ont contribué au lancement et, évidemment, à faire vivre Yummy Magazine. Et puis, il y a tous ceux et celles qui possèdent un blog et qui proposent des recettes sur le site.
Sans eux tous, le magazine ne pourrait pas exister.

GC : Tu es aussi l'auteur du blog Alter Gusto, que t'apporte la réalisation du magazine par rapport à celle du blog, en quoi est-ce différent, quelles sont les similitudes ?
CA : Ce sont deux activités totalement différentes. Mon blog est mon espace personnel. J’y papote et propose mes recettes selon mes envies et mes humeurs. Je cuisine beaucoup (et fais aussi beaucoup la vaisselle !) mais seulement ce que j’aime ! Je m’improvise aussi un peu photographe avec plus ou moins de succès…  Je  pense que mon blog me ressemble plutôt bien.
Pour le magazine, je ne cuisine pas ! Ou alors très exceptionnellement. Je suis en coulisses et j’avoue que cela me plait (la plupart du temps).  Il y a le site, la rédaction, la maquette, l’équipe… C’est une sacrée organisation !
Et j’avoue qu’il y a quelquefois, dans le magazine, des choses que je n’aime pas spécialement…

GC : Comment se construit un numéro, combien de temps à l'avance et combien de temps y passes-tu ?
CA : En général, avec Mamina, on commence à travailler sur le contenu d’un numéro environ 3 mois avant sa parution. On tente de créer à chaque fois un sommaire appétissant, susceptible de répondre à tous les gouts et qui respecte les saisons. On consulte aussi la Yummy team pour prendre de bonnes idées et on lance la collecte des recettes sur le site. Ensuite, il y a la sélection des recettes, les corrections et quelques retouches des photographies afin d’harmoniser le contenu. Et j’ai besoin d’une bonne dizaine de jours pour élaborer la maquette. Sans oublier la création des visuels, la newsletter, la mise à jour du site, les téléchargements sur les  différents sites où le magazine est proposé à la lecture et au téléchargement … C’est un peu la course lorsque la date de sortie approche ! Et le jour J, je ne vous raconte même pas !
Par contre, pour le numéro de fin d’années, qui est un numéro spécial, on attaque 6 mois avant !

GC : Combien le magazine compte-t-il de lecteurs à ce jour ?
CA : C’est assez difficile à déterminer avec précision car le magazine est échangé par mail, proposé par des tiers sur des sites de téléchargement ou de lecture. Je peux seulement comptabiliser les lectures et téléchargements effectués sur les sites où j’ai choisi de mettre à disposition le magazine. Cela représente une moyenne de 35 000 lecteurs par numéro.

GC : Quelle la progression du lectorat depuis les 1ers numéros ?
CA : Là aussi, c’est difficile à dire … Pour les raisons indiquées ci-dessus mais aussi parce que tous les numéros restent disponibles sur le Web et on s’aperçoit que les anciens numéros continuent d’être lus et téléchargés de  longs mois après leur parution.

GC : Quelles sont pour toi les événements marquants de ces 10 numéros ?
CA : Chaque numéro est un événement marquant ! Il n’y a pas de routine, c’est différent à tous les coups. Il y a des galères et des satisfactions. Il y a surtout de longues heures passées au téléphone avec Mamina et de nombreux échanges d’idées avec Mamina ou Trinidad. Sans oublier le soulagement d’arriver à boucler chaque numéro, la petite pointe d’inquiétude qui précède la parution, l’envie de ne pas décevoir les lecteurs… C’est une aventure à chaque fois !

GC : Quelles sont les évolutions envisagées à court, moyen ou long terme ?
CA : Il y aura des évolutions. On a plein d’idées ! Mais comme on manque de temps pour les mettre en œuvre, il est difficile de donner des délais.

GC : Que représente pour toi l'aventure Yummy  Magazine ?
CA :
Une belle aventure ! Qui j’espère va se poursuivre longtemps. Même si elle est terriblement chronophage, bien plus que ce que j’avais imaginé au départ du projet.
Elle est humainement très enrichissante avec des rencontres, des échanges, des expériences, des découvertes… 

Et elle a même fait germer d’autres projets ! Top secret pour l’instant !

vendredi 24 août 2012

Hamburger maison…au jardin



Parce que l’été, les vacances se passent aussi au calme du jardin …




A profiter des plaisirs simples, ensemble tout simplement…


Les déjeuners se veulent souvent délicieusement rustiques, et parce que, parfois, les légumes verts et les fruits frais sont bien peu de choses face à une irrépressible envie de viande rouge et gouteuse à souhait, ils deviennent résolument carnivores



Ce hamburger qui a fait la joie des petits comme des grands peut se décliner version mini pour un cocktail ou un buffet !




Hamburger Maison à la provençale



Pour 4 hamburgers4 pains à hamburger ( Pour réaliser vos pains à hamburger maison, je vous invite à tester tout comme moi,  la recette de Gontrand Cherrier dénichée sur le site d’Audrey)
4 steaks hachés
400g d’aubergines
2 petits oignons rouges
120g de ricotta
4cs de 
sauce ici  Devos&Lemmens Miami 
Sel, poivre


Préchauffer le four à 180°c. Couper les aubergines en fines lamelles. Les badigeonner d’huile d’olive sur les deux faces, saler, poivrer. Placer les aubergines sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Enfourner 15 minutes en les retournant à mi-cuisson.
Eplucher et émincer finement les oignons. Mélanger la ricotta, les oignons et la sauce D&L Miami.
Couper en deux les pains à hamburger. Les réchauffer au four.
Faire chauffer votre grill à sec, une fois la plaque bien chaude, saisir les steaks hachés des deux côtés (maxi 2mn par côté pour des steaks hachés d’une épaisseur standard et pour une cuisson saignante), les saler pendant ou après la cuisson, mais pas trop longtemps avant car la viande va rendre son sang et du coup perdre de son moelleux.
Tartiner généreusement la tranche de dessous des petits pains avec le mélange ricotta/ sauce Miami, poser dessus quelques aubergines, puis les steaks et à nouveau des aubergines. Couvrir du chapeau. Servir aussitôt.
A déguster accompagner d’une salade tomates cerises du jardin ;-)


mardi 21 août 2012

Lot of saveurs, Cahors


Cette année et ce pour la 4ème année consécutive, la ville de Cahors vous a concocté tout l’été  un festival « Lot of Saveurs ».

Le lancement des festivités a eu lieu le week-end du 7 juillet sous la houlette de Thierry Marx, parrain de l’événement, dans la magnifique ville de Cahors, cité cadurcienne dont l’architecture nous rappelle son passé médiéval,  pour  se prolonger tout l’été dans le Grand Cahors.
Il se termine ce jeudi  23 août par un marché gourmand qui, comme chaque année, se tient  sur la commune de Catus.

Au programme :
15h-17h Animation pour les enfants avec des jeux autour de la gastronomie.
15h30-16h30 Atelier cuisine pour les enfants (inscription à l’avance auprès de la mairie      de Catus  au 05 65 22 70 31)
16h30-17h30 Concours de cuisine avec 4 participants (déjà sélectionnés) qui devront concocter une recette avec Trois des ingrédients qu’ils découvriront dans leur panier surprise, parmi les ingrédients quelques incontournables spécialités régionales comme l’épaule, l’agneau de Quercy, le safran, le foie gras, l’huile de noix, la truffe et le cabécou.
Le jury composé de Joël Gilbert, chef au restaurant la Bergerie à Saint Pierre Lafeuille, du maire de la ville de Catus ainsi que son adjoint élira après dégustation le meilleur plat.
Le gagnant se verra offrir un panier garni de produits régionaux offert par les producteurs présent sur le marché.
18h-19h Le chef Joël Gilbert vous proposera une recette de son cru, vous dévoilant ses secrets et tours de main. 
19h Début du marché de terroir des producteurs avec possibilité de manger sur place sur les tables installées à cet effet et avec les victuailles que vous aurez sélectionnés sur les étals des différents producteurs.

Animation musicale.
20h Loto des saveurs avec à la clef un panier garni.



En guise de mise en bouche, un petit résumé du week-end d’inauguration qui a eu lieu les 6 et 7 juillet dans la ville de Cahors, avec de merveilleux souvenirs qui se bousculent encore entre :


La rencontre de Thierry Marx et de Mathilde de L’Ecotais

Mathilde de L'Ecotais

Le marché de Cahors


Marché cadurcien

"Croustilot", spécialité cadurcienne

La cuisine inspirée du chef HervéBourg au restaurant « Le marché » à Cahors avec une mention très très spéciale pour sa sublime sauge à la tempura !

Eclair du Lot, feuille de sauge tempura, rondelles de truffe, cromesqui de ris de veau pané, foie gras mi-cuit aux épices- Le Marché, Cahors

Pavé de boeuf rôti aux girolles, émulsion d'estragon, légumes de saison

Nage de pêches, verveine et sorbet fromage blanc    


La visite du domaine de Cécile et Bernard Croisille à Luzech, le château les Croisille

Château Les Croisille

et enfin encore le souvenir en bouche du vin si délicat de la pétillante et volubile Evelyne Demeaux Lévy, Château Miraval !

Malbec



Marché cadurcien



Pont Valentré
Pour l’heure, je vous laisse avec ces délicieux souvenirs et m’en retourne à mes vacances !