Automne

jeudi 31 mai 2012

Dans la famille ortie, je voudrais... des sablés rustiques à l'ortie !


Nous voilà arrivés au bout de notre période ortistique, alors avant de nous quitter, petit résumé…

…Dans la famille ortie je voudrais :
La grande ortie, ortie dioïque ou encore ortie commune, de celle qui pique lorsqu’on s’y frotte et qu’on se pique de déguster !
La petite ortie, ortie brûlante ou encore ortie grièche, plus petite que sa grande sœur, elle se déguste de la même manière et appartient tout comme elle à la famille des Urticaceae !

Leurs cousines ou fausses orties qui possèdent un énorme avantage : elles ne piquent pas mais se cuisinent tout autant !
L’ortie blanche, ortie morte ou lamier blanc, elle doit son nom à la couleur de ses fleurs.
L’ortie jaune ou lamier jaune, je vous laisse deviner la couleur de ses fleurs….
L'ortie rouge ou lamier pourpre doit son nom à la couleur de… (et non ce serait trop facile !) … ses feuilles apicales,
L’ortie puante ou épiaire des bois, doit son nom à l’odeur désagréable qu'elle dégage qui a le don de se muer en une délicieuse odeur de cèpes  après cuisson !

...Et ceci n’est qu’une infime partie de la variété des orties qui peuplent nos sous-bois, nos forêts, parfois même nos jardins, que ce soit de la famille des Urticaceae, aussi bien de celle des Lamiacées !

La liste est à peu près aussi longue que la variété des recettes qu’elle inspire, alors soyez curieux

Pour preuve, une recette gourmande toujours version sucrée, inspirée du livre de Martha Stewart « Biscuits, sablés et cookies » (dont j’avais déjà expérimenté une recette de sablés ici !) dans sa déclinaison ortistique ! Le sablé original a été réalisé au romarin pour des occasions aussi heureuses que le mariage, le romarin symbolisant l'amour, l'amitié et la fidélité.
J'ose à peine imaginer pour quel genre d'occasion Martha offrirait cette version à l'ortie... !



 Sablés rustiques à l’ortie



Ingrédients pour environ 40 sablés
230g de beurre salé
150g de sucre
1 œuf + 1 blanc d’œuf battu
1 gousse de vanille
350g de farine tamisée
1cs de paillettes d’ortie (pour la technique, c’est ici !)
Du sucre cristallisé


Battez le beurre pommade et le sucre dans le bol de votre robot jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez l’œuf entier et les grains de vanille après avoir fendu et gratté l’intérieur de la gousse.
Incorporez ensuite la farine tamisée et les paillettes d’ortie.
Divisez la pâte en deux, formez deux rouleaux et placez chacun d’entre eu dans une feuille de film plastique. Réalisez des boudins en serrant les extrémités, puis disposez les boudins 1 heure au réfrigérateur ou 30mn au congélateur pour que la pâte soit bien ferme.
Préchauffez votre four à 180°c. Badigeonnez les boudins de pâte dans le blanc d’œuf battu puis roulez-les dans le sucre cristal. Découpez des tranches d’environ 5mm d’épaisseur et disposez les rondelles sur la plaque de votre four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé en veillant à les espacer de 3cm les unes des autres.
Enfournez pour 15mn, sortez du four lorsque les bords commencent à dorer. Laissez refroidir hors du four.
Ces biscuits se conservent 3 jours dans une boîte hermétique. 

2 commentaires:

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Là plus difficile avec l'ortie fraîche que pour le sorbet j'imagine. Je ne connais pas toutes ces variétés, juste la commune, j'ouvrirai l'oeil la prochaine fois :)

Gourmandises Chroniques a dit…

Oui ici les paillettes prennent tout leur sens !

Enregistrer un commentaire