Printemps

samedi 17 décembre 2011

Yummy Magazine « spécial fêtes » : Agapes en vue !






 

L’esprit de Noël plane sur le nouveau numéro du magazine Yummy !, qui pour l’occasion s’est paré de ses recettes de fêtes !

Tout a été prévu pour vous permettre de concocter LE menu qui fera chavirer les papilles de vos hôtes : du chic au tradi, tantôt terre ou plutôt mer, que vous ayez des envies d’ailleurs ou  un penchant avéré pour les saveurs du terroir, soyez sûr qu’inspiration et gourmandise seront rassasiées de concert.

Un vent de gourmandise souffle aussi chez nos chefs qui vous confient leur menu idéal, celui qui les fera chavirer pour ces agapes de fin d’années.

Bec sucré, vous ne serez pas en reste et réjouissez-vous : votre appétence pour les bûches saura être comblée, mieux ! Un pas à pas vous en dévoilera tout ses secrets !

Et pour voyager gourmand, nous vous entraînons dans un tour d’horizon des Noëls, qu’ils soient britannique, italien ou même provençal : à savourer, confortablement installé au coin du feu, avec qui sait  un petit macaron au cassis pour parfaire le moment ?!

Alors profitez de ces instants de liesse et laissez-vous emporter dans le tourbillon de délices et gourmandises mitonné pour vous par toute l’équipe pour que fastes et festins rythment savoureusement ces derniers jours de l’année !

Pour le feuilleter en ligne : cliquer ici
Pour le télécharger : cliquer ici

mardi 13 décembre 2011

Au potager d'Alain Passard - Journée entre terre et rêve



Il y a des mois qui démarre mieux que d’autres, des journées qui font parties de celles dont on sait à l’avance qu’elles marqueront de façon irréversible nos papilles de la saveur subtile de leur empreinte. 


 C’est quelque part dans un domaine lové dans la campagne sarthoise que la magie a opéré en ce 1er jour de décembre. 


Le bonheur était, une fois n’est pas coutume, dans le potager.

Chou romanesco râpé, chou vert, parmesan, jeunes pousses, coriandre, praliné de noix, huile d'olive, fleur de sel.

Celui d’Alain Passard, qui nous a accueillis, enthousiaste et chaleureux, avec l’agréable illusion d’être de vieux amis.
Betterave en aigre doux avec miel de la ruche et huile de feuille de figuier.cuisson au four en croûte de sel.
 
Un jus de pommes maison, quelques radis et mots de bienvenue plus tard, nous nous sommes retrouvés, dûment chapeautés et chaussés des bottes de ces lieues, à arpenter le potager en compagnie de son  « al Terre ego » Sylvain Picard, maître des lieux et confectionneur de légumes grand cru dont je vous reparlerai dans un prochain billet. 

Velouté panais et laurier et crème montée au speck

Une bien belle mise en bouche in situ qui devait se prolonger par 4 heures d’agapes, confortablement installés au coin du feu, orchestrées par un chef dont la simplicité flirte avec le génie,

Betterave ail vert, fleur de sel, huile

Un virtuose n’ayant de cesse d’écouter la nature pour mieux sublimer la gent légumière,
Poire de terre et citron confit

et qui déclare humblement qu’« en respectant la saisonnalité des produits on ne se trompe pas dans la casserole ». 

Tarte aux pommes à l'ancienne cuite au feu de bois
 Si seulement c’était aussi simple



Un grand merci enfin à GDF Suez, généreux mécène de cette journée extraordinaire, qui prône aussi le naturel à sa manière, celui de la cuisson au gaz. Pour en savoir plus sur leur démarche et pour retrouver quelques unes des recettes dégustées lors de cette journée, je vous invite à faire un tour par ici !


Merci à Sylvain Picard, notre guide éclairé dans son Eden légumier.

 Et enfin,
 Monsieur Passard pour votre accueil si chaleureux, cette journée extraordinaire et ce repas inoubliable,

Merci...

vendredi 9 décembre 2011

Alain Passard, naturellement inspiré...la vidéo



Les bottes foulant la terre,
Debout sous la pluie,

Hors du temps, 
Heureux comme des princes.

Pour une journée inoubliable
Au potager d’Alain Passard.

Une mise en bouche et en images pour bien finir la semaine
Et dans l’attente des billets à venir…


Chez Alain Passard, du potager à l'assiette par gazdefrancedolcevita


Merci à Gdf Suez, généreux mécène, pour son invitation dans le cadre de l’opération « Cuisinez au naturel »

lundi 5 décembre 2011

Le jour où j'ai fait "pear" que l'Apple Dappy... le Ginger Pear Dappy !


Alors que les sapins enguirlandés fleurissent dans les chaumières, qu’au dehors les décorations lumineuses et devantures enluminées battent leur plein, et que les enfants cherchent, fébrils, la fenêtre du calendrier qui comblera leur gourmandise, la douceur ambiante fait que, pour l’heure, la magie de Noël a encore un peu de mal à opérer me concernant. 

Alors, à défaut de bredele, de chocolat chaud et de bonhommes en pain d’épices, que vous pourrez néanmoins retrouver en fouillant dans les tréfonds de mes archives dans le dossier intitulé "Avent", c’est vers un des comtés du Sud-Ouest de l’Angleterre que ma gourmandise s’est tournée pour régaler notre dimanche après-midi. 
Une gourmandise repérée il y a des mois de cela déjà chez Cake in the City, gourmandise testée et maintes fois approuvées. 
Mais pour l’heure point d’apple dappy, celui-ci s’étant  par le goût du sort, transformé en un délicieux "ginger pear dappy", pas très « Devonshire spirit », je vous l’accorde…

Une entorse à la recette originelle pour tout hommage à feu mes poires, nostalgique que je suis car ces poires, aussi belles furent-elles, n’ont pas résisté aux assauts du temps. 
Des poires en devenir, de celles que l’on espère et dont on se languit, autour desquelles on rêve 1001 variations gourmandes, mais qui, au premier coup de vent virulent qui se lève, tombent, et vous laisse coi…

Pour la version originale je ne peux que vous inviter à vous rendre sur le site de Cake in the city et si toutefois vous avez envie de goûter à "pear", alors c’est par ici !


Ginger Pear Dappy


Ingrédients pour 7 personnes

Pour la garniture poire gingembre

4 belles poires épluchées et coupées en petits morceaux
2cm de gingembre frais
Le jus d'un citron
3 c à s de sucre
30 g de beurre

Pour la pâte

250 g de farine
3 c à s de sucre
1 c à c de levure chimique
1 c à c de bicarbonate alimentaire
60 g de beurre mou (pas fondu)
2 c à s de crème fraîche épaisse
50 à 70 ml de lait
Un peu de sucre pour saupoudrer


Pas à pas
Commencer par préparer les poires et les faire cuire à feu moyen dans une poêle après avoir ajouté le jus de citron, le beurre et le sucre. Râper le gingembre au-dessus. Arrêter la cuisson quand le jus des fruits s'est évaporé et que les poires commencent à devenir translucides. Laisser refroidir.
Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Préparer la pâte à l'aide d'un robot. Mélanger rapidement la farine, le sucre, la levure, le bicarbonate, le beurre et la crème. Ajouter progressivement le lait (il ne faudra peut-être pas tout utiliser) et arrêter le robot dès que la pâte commence à former une boule. Le résultat doit être très souple mais pas collant.
Personnellement, je vous conseille de placer votre pâte quelques instants dans votre congélateur (une dizaine de minutes environ) afin que celle-ci durcisse un peu et se tienne mieux.
Étaler la pâte sur un plan de travail fariné. Vous devez obtenir un rectangle de 30 x 20 cm sur lequel vous étalerez les pommes. Rouler la pâte en partant d'un des longs côtés et découper en 7 morceaux que vous disposerez en les espaçant (ils vont gonfler pendant la cuisson) dans un moule chemisé de papier sulfurisé.

Saupoudrer de sucre et faire cuire jusqu'à ce que la pâte ait pris une jolie couleur dorée (25 à 30 minutes).
Servir tiède accompagné éventuellement de crème montée.


Recette de "Cake in the city" librement adaptée.